William Somerset Maugham : La passe dangereuse

Publié par Stéphanie on mardi, août 07, 2007


Couverture :
Peu de mondes semblent aussi éloignés l'un de l'autre que ceux de Somerset Maugham et de George Orwell. On découvre pourtant avec surprise dans un essai de l'auteur de 1984 qu'il admirait " immensément " Maugham pour son " talent à raconter une histoire sans la moindre fioriture ". Au lecteur de se laisser séduire par une invraisemblable histoire d'amour dans le Hong Kong de la grande époque coloniale anglaise avec adultère, épidémie, général chinois, bonnes sœurs... Ingrédients que Maugham mélange avec un art consommé du récit et une maîtrise raffinée de la " belle ouvrage ".

Biographie de l'auteur :
William Somerset Maugham est né en 1874 à l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris. Orphelin à l'âge de dix ans, il rejoint l'Angleterre où il est élevé par un oncle pasteur. Diplômé de philosophie et de médecine à Cantorbéry, Maugham découvre, à travers son activité de médecin, la misère à Londres, sujet de ses premiers romans Liza de Lambeth (1897) et Mrs Craddock (1902). Il abandonne bientôt la médecine pour succomber à l'appel du large et de l'exotisme et devenir un infatigable écrivain globe-trotter. Il sillonne l'Asie, les Antilles et l'Amérique du Sud. Depuis la France, il aborde, entre drame et comédie, le théâtre : A Man of Honour (1903), Lady Frederic (1907), Jack Straw (1908). Maître incontesté de la fiction, Somerset Maugham a écrit plus d'une vingtaine de romans et près de cent vingt nouvelles dont Servitude humaine (1915), Le Fil du rasoir (1944), Mr Ashenden, agent secret ou La Comédienne. Son roman La Passe dangereuse a été adapté au cinéma en 2007 par John Curran, sous le titre Le Voile des illusions, avec Naomi Watts et Edward Norton. William Somerset Maugham est décédé en 1965, à Cap-Ferrat, sa seconde patrie du cœur.

Mon avis :
J'ai été emballée par ce livre, même si j'ai commencé par me poser des questions : le début ressemblant plus à une littérature sentimentale qu'autre chose. Enfin, petit bémol, une excellente littérature sentimentale, puisque dès le début c'est le style direct, extrêmement moderne (du moins à mon sens) de l'auteur. J'avais lu très rapidement sa bio, et cela ajoutait à ma surprise puisque je me souvenais surtout qu'il est né en 1874. Après un petit peu de recherche sur le net, je peux enfin confirmer cette impression, puisque ce livre fait partie des premières oeuvres de l'auteur (enfin le premier tiers, il a été productif) et date de 1925.
L'évolution des relations du couple et surtout la prise de conscience de l'héroïne sont simplement racontées mais cela ajoute encore plus de force au récit.
En bref, un auteur que je relirais avec plaisir afin de conforter cette première excellente impression :)

Pour aller plus loin :
Fiche de l'auteur sur Wikipédia
Avis d'une autre blogueuse : Lilly (attention la critique résume trop l'histoire cependant)

5 commentaires:

Comment by kalistina on 13 août 2007 à 01:34

J'espère que j'accrocherai tout autant, en tout cas merci beaucoup pour ce livre! Je suis contente d'être tombée sur celui-là :-)

 
Comment by Eren on 4 novembre 2007 à 12:47

Bonjour, je viens d'achever ce livre et tout comme toi, j'ai trouvé l'auteur d'une grande modernité !!! De plus, je m'attendais vaguement à un roman à l'eau de rose au début et j'ai été surprise par l'évènement tragique...très bon roman, j'ai hâte d'en lire plus de cet auteur !!!

 
Comment by yueyin on 10 décembre 2008 à 23:38

Ah voilà... effectivement au départ, l'intrigue semble simple comme tout et en fait elle est d'une grande finesse... j'aime beaucoup ;-)

 
Comment by keisha on 11 décembre 2008 à 08:48

En effet tu as lu (et aimé) ce livre que j'ai découvert récemment, alors que j'avais lu plein de romans et nouvelles de Somerset Maugham.

 
Comment by Schlabaya on 1 février 2009 à 19:06

J'ai lu ce roman pour la première fois à l'adolescence, puis des années après, et j'en garde un bon souvenir. Je me rappelle bien des personnages, très contrastés : l'héroïne, fausse et frivole au début, mais qui évolue ensuite; son mari, un intellectuel introverti mais lucide, et plus déterminé qu'il n'en a l'air, et Charlie, l'amant au charme vénéneux...