A vos questions!

Publié par Stéphanie on vendredi, octobre 31, 2008


A l'occasion de la sortie de son nouveau livre L'avenir de l'eau, petit précis de mondialisation II, j'ai eu la chance d'être invitée à rencontrer Erik Orsenna.
La démarche est inhabituelle car au lieu d'écouter l'auteur interviewé par un journaliste, chacun des bloggeurs invités va pouvoir interviewer l'auteur pendant 20 à 30 min.





Inutile de vous décrire mon état : j'ai lu la biographie du monsieur, et depuis je suis encore plus impressionnée. Par conséquent, je vous lance un petit appel à l'aide, si vous aviez des idées de questions, n'hésitez pas à me les laisser dans les commentaires.

De mon côté, je veux l'interroger sur son livre bien sur dont la lecture me passionne. J'avais dans l'idée d'essayer de le faire passer à table, et de l'interroger sur ses habitudes / aux blogs littéraires. En effet, non content d'avoir un site personnel d'une grande qualité, de commencer son nouveau livre en invitant le lecteur à continuer son voyage sur internet, Erik Orsenna cite google dans son livre comme moyen de recherche, donc peut-être l'utilise t il également pour venir surfer sur nos humbles billets.

D'autres idées?
Svp :)

9 commentaires:

Comment by bladelor on 31 octobre 2008 à 09:53

Malheureusement je ne l'ai encore jamais lu, mais je suis certaine que tu t'en tireras très bien ! ;-)

 
Comment by Karine :) on 31 octobre 2008 à 12:57

Wow, quelle belle opportunité!! Je ne te serai pas d'une grande aide vu que tout ce que j'ai lu d'Orsenna, ce sont ses livres sur la langue française... mais je suis certaine que tu t'en tireras à merveille!

 
Comment by yueyin on 31 octobre 2008 à 13:03

ore les essais d'Orsenna, j'ai son livre sur le gulf stream et celui sur le coton et j'adorerai lire celui sur l'eau... mais je suis toujours très dépourvue quand il s'agit de s'adresser à un auteur :-) L'idée de l'interroger sur les blogs est intéressante. Ce serait aussi intéressant d'avoir son avis sur ce qui a changé dans la circulation de l'information (voire la dissimulation de certaines situation - aujoud'hui est-ce qu'on pourrait encore prétendre que le nuage de T s'est arrêté aux frontières ?) et donc sur la prise de conscience de problème lié à l'environnement (comme celui de l'eau) ..; enfin je ne sais pas :-)))

 
Comment by amanda on 31 octobre 2008 à 14:12

d'orsenna, je n'ai lu que L'exposition coloniale, il y a tellement longtemps...

 
Comment by Emeraude on 31 octobre 2008 à 19:39

je ne peux pas vraiment t'aider non plus, d'Orsenna je n'ai lu que la grammaire est une chanson douce et sa suite. Par contre, je vais probablement aller le voir à la librairie à côté de chez moi, le 12, pour ce titre là (que je n'ai pas lu et ne lirai sûrement pas d'ici là). Mais en fonction de la date pour laquelle tu dois être prête, peut-être pourrais-je t'aider ?

 
Comment by Praline on 1 novembre 2008 à 10:59

Quelle chance ! Orsenna est effectivement impressionnant par son parcours. Après être passé par les couloirs de l'Élysée (et avoir soufflé ses mots à un président) et l'académie, je me demande comment il ressent le poids des mots. Certes, son écriture rend tout agréable et ses exposés sont agréables à lire mais face au déferlement d'informations, de lectures de plus en plus nombreuses, son dernier livre n'est il pas un grain de sable ?

 
Comment by Stéphanie on 2 novembre 2008 à 08:06

@Bladelor : réponse lundi :)

@Karine :) : oui, je suis vraiment ravie, je ne pouvais pas ne pas poser une journée de congés pour le rencontrer

@yueyin : grand merci pour l'idée

@amanda : tant pis, moi je n'ai l'ai même pas lu en plus

@emeraude : c'est demain, donc je me débrouillerai sans :)

@praline : c'est noté, merci :)

 
Comment by maijo on 3 novembre 2008 à 10:29

C'est vraiment une très belle expérience, je comprends tout à fait ton enthousiasme. Mais malheureusement, je me sens incapable de t'aider.

 
Comment by Cécile Qd9 on 14 novembre 2008 à 19:59

pourquoi pas des questions sur ces lectures :
- son livre coup de coeur en 2008
- l'auteur(e) estimé(e) avec qui il n'accroche pas (de préférence parmi les auteur(e)s décédé(e)s pour qu'il ne se fâche avec personne ;o) )
- le livre qui a bercé son enfance
- etc.