Il faut boire jusqu'à l'ivresse sa jeunesse

Publié par Stéphanie on jeudi, octobre 23, 2008

J'ai reçu hier un communiqué de presse de GFK qui présente un bilan du marché des livres pour la jeunesse et se réjouissait de voir que le cliché des adolescents rivés à leur console avait vécu.

A l'heure où l'édition fait grise mine, les LCA ne sont malheureusement pas assez nombreus(es) et celles et ceux qui peuplent les blogs dépensent déjà trop en budget livres, la littérature jeunesse croit et représente 15% du marché du livre contre 13%, il y a quatre ans. C'est en argent sonnant 526 millions d'euros, donc un beau pactole qui attire de plus en plus les éditeurs.

Parmi les best sellers fer de lance de cette réussite, se retrouvent de nombreux livres dont les billets enthousiastes ont fleuris sur les blogs durant ces douzes derniers mois :

  1. Harry Potter : who else? entre la frénésie des livres et des adaptations ciné, peu de livres auront fait autant d'afficionados!
  2. Les chevaliers d'Emeraude (seul titre à ne pas faire l'objet d'une adaptation cinématographique)
  3. Fascination : d'un autre côté, de 7 à 77 ans cela soupire pour Edward alors ce n'est pas une surprise :)
  4. L'apprenti épouvanteur
  5. A la croisée des mondes : certainement relancé par l'adaptation (la suite est en cours d'étude)
  6. Les colombes du roi soleil : l'un des rares titre français du top 20 d'octobre 07 à septembre 08
  7. Uglies
  8. Journal d'une princesse
  9. L'héritage (suite d'Eragon)
  10. Quatre filles et un jean

Il s'agit du classement des grands formats. Le livre de poche jeunesse est de son côté en recul de 5% depuis deux ans.

Je suis sceptique sur l'adolescent qui lirait de plus en plus. Je doute que les seuls chiffres de vente permettent cette conclusion alors que la plupart des titres de ce classement sont des romans adulescents qui ont été lus et commentés sur les blogs littéraires. Bien sur, la blogosphère est loin d'être représentative mais dans mon entourage, la plupart des lecteurs occasionnels le sont à l'occasion de romans de fantasy publié en jeunesse comme Eragon, Harry Potter ou d'autres livres du même type. Il suffisait de prendre le métro à Paris dans le mois suivant une sortie d'Harry pour constater que les lecteurs adultes ne manquaient pas :)

La hausse est également là sur les illustrés même s'ils subissent de plein fouet le ralentissement des ventes de Dora (à défaut de Zag, le marché aura peut-être sa peau). Les nouveaux thèmes documentaires redynamisent également le marché (malgré une perte en volume, la valeur est en hausse).

La littérature jeunesse est résolument un beau pactole qui attise la convoitise d'éditeurs de littérature. Michel Lafon n'a pas regretté d'avoir lancé les chevaliers d'Emeraude par exemple. C'est un marché qui attire autant les adultes que les enfants et j'adore l'idée que tous ces best-sellers jeunesse sont en train de façonner les futurs LCA. Bienvenue les petits jeunes et ne nous en voulez pas, les vieux vous emprunterons quelques romans en passant ;)



Ps : le titre qui n'a de rapport que de contenir jeunesse est extrait d'une chanson du grand Charles : Il faut boire jusqu'à l'ivresse sa jeunesse car tous les instants de nos vingt ans nous sont comptés. Et jamais plus le temps perdu ne nous fait face.

14 commentaires:

Comment by fashion on 23 octobre 2008 à 08:52

Très intéressant ce billet! Tes conclusions sont à mon avis tout à fait pertinentes : combien d'adultes pour combien d'ados ? Cela étant, certains ados lisent, oui, c'est certain, et c'est tant mieux! :))

 
Comment by Ys on 23 octobre 2008 à 09:15

Côté auteurs, on remarque aussi depuis déjà quelques temps mais en nombre de plus en plus important, des auteurs pour adultes qui se mettent à écrire pour la jeunesse. Avec plus ou moins de succès... C'est là qu'est le filon !

 
Comment by bladelor on 23 octobre 2008 à 09:27

Très intéressant ton billet. C'est l'éternelle question, est-ce que la littérature de jeunesse (et là je pense en particulier aux albums pour enfants, pas seulement aux romans pour plsu grands)est seulement destinée aux jeunes ? Depuis quelques années, je m'offre de temps en temps des albums que j'apprécie énormément en tant qu'adulte...

 
Comment by Stéphanie on 23 octobre 2008 à 10:00

@Fashion : et oui surtout que leurs parents LCA peuvent leur piquer leurs livres ;)

@Ys : c'est vrai. Par contre, pour les auteurs dont je me rappelle, ils n'écrivent pas dans le style qui actuellement fait plus facilement les best sellers donc je préfère penser que c'est surtout un plaisir pour eux :)

@Bladelor : pour les albums, je pense que le phénomène est quand même moins flagrant que les romans adulescents.

 
Comment by saxaoul on 23 octobre 2008 à 11:10

Ce qui me fait halluciner, ce sont les campagnes de lancement de ces best sellers, souvent accompagnées de films, de produits dérivés, etc. + le phénomène des séries : un vrai marketing !

 
Comment by deliregirl1 on 23 octobre 2008 à 11:34

Je ne suis pas super vieille mais il est vrai que quand même quand je vais dans le salon du livre à nice la plupart des personnes qui vont au rayon jeunesse ne sont en fait de compte pas si jeunes que ça et puis combien on succombé jeunes et moins jeunes à Fascination ou à Harry Potter. Mais bon je dis aussi que dans un sens ce n'est pas forcément plus mal pour ces livres d'avoir un horizon d'âge différent.

 
Comment by Laetitia la liseuse on 23 octobre 2008 à 18:54

Maxime Chattam sort au mois de novembre un livre pour la jeunesse "Autremonde". Le site http://www.versunautremonde.com/

En jeunesse, je n'ai lu ces derniers temps que "Maximum ride" de James Patterson. Très sympas. Un peu dans le même genre que la série télé "Angel".

 
Comment by Jo Ann v. on 23 octobre 2008 à 19:43

Je lis des romans jeunesse (au fait, une seule collection) pour repartir dans mon enfance au Portugal... je crois que je compte pas dans ce sondage :-P

 
Comment by yueyin on 23 octobre 2008 à 19:53

Même si beaucoup d'adultes les lisent ces romans jeunesse, il y a quand même quelques ados qui se dévouent... Et ils en parlent sur le net ou ailleurs, en commentaires par exemple ou sur des forums (mon apprenti épouvanteur est toujours mon billet le plus lu et le plus commenté, ça renait en ce moment à cause des rumeurs sur le 5e...)J'ai raconté chez Fashion comment une fille de la classe de Morgane était venu frimer les autres en exhibant son révélation le matin de sa sortie... il se passe de ces des choses, je vous jure :-) mais moi ça m'arrange tant que je peux leur piquer ensuite :-D (Ma brunette en est à la 400e pages au fait, sachant qu'elle est rentrée de l'école à 15h30 mais qu'elle a dû apprendre ses leçons et faire son sac (à cause d'une mère indigne) et qu'elle a dû en plus (c'était obligatoire) manger le soir, à quelle heure aura-t-elle fini pour passer le bouquin à sa soeur :-)))))) réponse, va falloir confisquer le livre si je veux avoir une chance que mes filles dorment !!!)

 
Comment by maijo on 23 octobre 2008 à 20:44

Ahhh, revoilà la bonne vieille fenêtre des commentaires ;-)
J'essayais de dire ce matin qu'il est vrai que beaucoup d'adultes lisent aussi les romans pour la jeunesse. Ça permet aussi d'échanger sur les lectures, de donner envie, et c'est bien comme ça.

 
Comment by Mirianne on 23 octobre 2008 à 22:58

Très intéressant! moi qui d'ouvrir une librairie Jeunesse! (je suis à Montréal)

 
Comment by Emmyne on 24 octobre 2008 à 11:20

Bon, je vais éviter de me lancer dans cette longue et passionnante discussion, je suis en plein dedans avec la préparation du Salon de Montreuil.
La littérature jeunesse explose, autant parce que les adultes s'y intéressent pour leurs enfants plus qu'avant du fait d'une production multiple et plus médiatisée ( il est de bon ton de parler " livre jeunesse " maintenant, d'avoir sa rubrique ), autant pour eux-même. On assiste à un mélange des genres, avec le succès de Potter qui a lancé les lecteurs adultes dans la fantasy ado. Les maisons d'édition n'hésitent plus à sortir des romans pour " jeunes adultes ", autant dire pour tous, afin de ne pas être bloquées par l'appelation jeunesse. De plus, il est maintenant " obligatoire " pour un auteur de publier en jeunesse ( où il entraîne son lectorat ).
L'édition jeunesse explose aussi du fait de sa production : de plus en plus de titres, de séries, de reprises ( puisque maintenant, enfin, les illustrateurs sont à l'honneur ). Environ 10 000 livres par an, et l'on compte énormément de nouveaux éditeurs spécialisés dans un genre ( fantastique, albums d'Asie...)
Enfin, pour l'album, on assiste au phénomène de la collection. De très beaux livres, couteux, somptueux, pour la bibliothèque parentale ( Princesses oubliés de Rebecca Dautremer, Graine de Cabanes de Puybaret ... )
Je m'arrête, sinon je suis encore là demain !

 
Comment by choupynette on 25 octobre 2008 à 10:07

ca m'étonne que les poches reculent... mais en tout cas, quel plaisir de voir autant de jeunes lecteurs! Et on dit que le livre est mort... que nenni!!! ;o))

 
Comment by Joelle on 9 novembre 2008 à 17:26

C'est sûr qu'on peut être septique sur les ventes qui ne s'adressent évidemment pas qu'aux adolescents malgré le style des livres cités. Je ne suis pas une ado, je n'en ai pas à la maison et sur les 10 titres que tu cites, j'en ai 6 à la maison et j'en ai lu un 7ème emprunté à la biblio :)