Florence Ben Sadoum : La fausse veuve

Publié par Stéphanie on samedi, septembre 20, 2008

Couverture :
Aujourd'hui je suis plus vieille que toi alors que j'avais neuf ans de moins que vous... " Ainsi commence La Fausse Veuve. Tutoyant et vouvoyant dans la même phrase son amant disparu, l'héroïne lui raconte, et nous raconte, dix ans après, l'histoire qui leur a été volée. Ce que furent leur amour, leurs moments de bonheur, et aussi le désespoir, leurs muets tête-à-tête à l'hôpital quand, victime d'un grave accident cérébral, il s'écroule, et se réveille paralysé et privé de parole. Face au drame du " locked-in syndrome ", face à la destinée légendaire d'un personnage que les médias se sont approprié, une femme n'oublie pas qu'il était un homme. Comment se parler d'un souffle ? Comment s'aimer sans se toucher ? Comment lire les battements d'un cœur au rythme d'un battement de paupières ? C'est ce chemin escarpé, compliqué, et parfois très éloigné du deuil, qu'on suit dans ce roman en s'arrêtant sur les cases de l'enfance, en reculant sur celles de l'amour et de la religion, et en sautant à pieds joints sur celle de la mort comme au jeu de la marelle.

Mon avis :
Voilà un livre dont vous avez déjà entendu beaucoup parler puisque Denoël s'est associé à chez-les-filles pour l'offrir à de nombreuses blogueuses. Je n'ai pas lu les différents avis avant de me faire le mien propre et je ne savais même pas lors de ma lecture qu'il s'agissait d'une histoire "inspirée de faits réels". Je l'ai simplement lu comme un roman écrit sous la forme d'un journal intime.
Mon étonnement a surtout été sur la forme que j'ai trouvé pas du tout visuelle alors que Florence Ben Sadoum est une femme de cinéma.
J'ai un avis mitigé, comme pour Vue sur la mère, le format court sert le livre et permet au lecteur de ne pas s'ennuyer durant sa lecture. L'utilisation du "vous" et du "tu" ne m'as pas gênée et j'ai même bien aimé cet effet de style.
Mon bémol est que je ne me suis jamais attachée aux personnages, c'était une lecture "pour rien" si je peux dire. Um moment agréable mais donc je ne garderais certainement aucune trace.

Par contre, je lirais avec curiosité, un second roman de cet auteur.

10 commentaires:

Comment by yueyin on 20 septembre 2008 à 11:12

J'ai lu pas mal de billets sur ce livres en fait mais vraiment non il ne me tente pas... le tien étant quand même assez mitigé, pas de regret :-))

 
Comment by Karine :) on 20 septembre 2008 à 12:41

A force de lire les billets, j'ai presque l'impression d'avoir lu le livre... je pense donc que je vais passer mon tour, surtout que les faits vécus et moi... ça fait deux!

 
Comment by calepin on 20 septembre 2008 à 23:42

"... pour l'offrir à de nombreuses blogueuses" ... et blogueurs ! je l'ai reçu aussi ;-)

les blogs de lecture ne sont pas tous des blogs de filles ! quoique...

 
Comment by Lilly on 21 septembre 2008 à 10:33

Ce livre ne me tente absolument pas. Les billets m'ont déjà rendu la narratrice antipathique au possible, et les passages du "vous" au "tu" lus dans les extraits ne me semblent pas du tout convaincants.

 
Comment by Thaïs on 21 septembre 2008 à 16:40

J'ai été contente de le lire même si au bout du compte on se demande pourquoi elle a dit tout cela maintenant. Aujourd'hui dans le JDD elle parle, c'était comme une thérapie... néanmoins à la lecture du livre on sent qu'elle règle ses problèmes avec beaucoup de monde et c'est cela qui est genant

 
Comment by maijo on 21 septembre 2008 à 23:44

Moi non plus, je ne me suis pas attaché aux personnages. Elle réussit le tour de force de n'en rendre aucun attachant, c'est quand même quelque chose... Tu t'en doutes, mon billet était moins mitigé que le tien :-)

 
Comment by Lou on 22 septembre 2008 à 11:06

La Fausse veuve semble me poursuivre partout aujourd'hui :) Je vais bientôt la lire alors pour l'instant je me contente de lire avec curiosité les avis très contrastés !

 
Comment by BlueGrey on 23 septembre 2008 à 15:10

J'ai trouvé ce livre trop plein d'aigreur et d'amertume, trop récriminatoire et très égocentré. Bref, il ne m'a absolumpent pas convaincue.

 
Comment by lael on 13 octobre 2008 à 09:55

moi aussi je reste sceptique et sure je ne lirais pas d'autres romans de cet auteur!!

 
Comment by Joelle on 6 novembre 2008 à 22:42

Ce n'est pas moi qui risque de faire remonter ce livre dans les mémoires car je n'ai pas aimé ! Les règlements de compte publics via un livre ne sont pas ma tasse de thé ;)