Anita Nair : Compartiment pour dames

Publié par Stéphanie on jeudi, novembre 01, 2007


Couverture :
Un jour, Akhila décide de partir vers l'extrémité sud de l'Inde, là où se rencontrent l'océan Indien, la baie du Bengale et la mer d'Arabie, pour faire le point sur une vie qu'elle a l'impression de n'avoir pas vécue. Dans le train qui la conduit à destination, elle fait la connaissance de ses compagnes de voyage, avec lesquelles elle va partager toute une nuit l'intimité d'un compartiment pour dames. A travers leurs confidences Akhila cherche la réponse aux questions qu'elle se pose : une femme a-t-elle vraiment besoin d'un homme pour être heureuse, pour se sentir épanouie ? Comment trouver en soi la force de vivre la vie qu'on a choisie, de redevenir maîtresse de son destin ? En écoutant les femmes qui l'accompagnent, dont les récits reflètent ses propres contradictions, et en se replongeant dans un passé fait de renoncement, de sacrifices et de frustrations, Akhila comprend qu'elle seule peut trouver une issue à ses interrogations. Ce roman à plusieurs voix où, le temps d'un trajet partagé, s'entrecroisent des destins de femmes proches de nous par leurs forces et leurs faiblesses, est aussi celui d'un voyage à la découverte de soi qui éveillera des résonances en chacun ou chacune de nous.

Mon avis :
Et non vous n'êtes pas victime d'hallucinations, le 1er novembre est la date de mise en ligne des billets de la lecture commune du trimestre du club des blogueuses.
Le choix s'était cette fois-ci porté sur Compartiment pour dames d'Anita Nair.

Je vais commencer par avouer qu'il suffit de "m'imposer" une lecture pour que j'ai immédiatement envie de lire tout autre chose :) Donc même si ce livre était dans ma PAL depuis un petit moment, je ne l'avais toujours pas commencé, et c'est forcée et "contrainte" devant le 1er novembre se rapprochant dangereusement que je l'ai enfin commencé. Pour mon plus grand plaisir!
Et quel plaisir. Ce livre est magnifique, c'est une très belle description et réflexion du positionnement de la femme dans la société indienne et dans la société tout court. Le récit d'Akhila est entrecoupé par les différents récits de ses compagnes de voyages. Tous m'ont touchés et, je suis bien incapable de vous nommer mon préféré.
A lire d'urgence pour ceux et celles qui ne l'auraient pas encore fait!

Liste non exhaustive des autres lectrices du club : Papillon, Sassenach, Sylire, Nath, Amanda, Gachucha, Tamara, Gambadou, Camille, Malice, Florinette,

15 commentaires:

Comment by Emeraude on 1 novembre 2007 à 09:42

c'est vrai que ce roman est magnifique. Mais tout d'un coup, je me demande ce qu'un homme en penserait. Y a t il un homme caché quelque part dans ce club de lecture? ;-)

 
Comment by amanda on 1 novembre 2007 à 10:50

Je pense comme Stéphanie : difficile au début de se voir imposer un choix de livre : mais là je ne suis comme Stéphanie pas déçue du tout, ce roman est trés beau.

 
Comment by Gambadou on 1 novembre 2007 à 11:20

je ne suis pas aussi enthousiaste mais j'aime lire vos avis qui me font voir ce livre différemment

 
Comment by Caro[line] on 1 novembre 2007 à 11:52

Ton billet est le 1er que je lis à propos de ce roman. C'est drôle parce qu'ensuite, je vais enchaîner avec plein d'autres ! (Pas très intéressant comme commentaire mais j'avais envie de m'exprimer !)

Fab'shion m'ayant forcé à acheter le roman de Jorn Riel, je vais participer à la lecture commune du 1er janvier ! (Bon, forcé est peut-être un grand mot. Elle m'a juste montré le roman en disant "Tiens, c'est la lecture commune du 1er janvier"... et il était d'occas' chez Gibert... comment résister ?)

Bon allez, je vais chez Tamara voir ce qu'elle a dit de ce roman. :-)

 
Comment by Naina on 1 novembre 2007 à 12:34

J'avais vraiment aimé ce livre qui permet de découvrir l'Inde d'aujourd'hui.

 
Comment by Praline on 1 novembre 2007 à 13:28

Sympathiques portraits, peut être trop semblables... et une fin qu'on voyait venir à des km ! Mais sinon, très dépaysant.

 
Comment by Malice on 1 novembre 2007 à 14:20

Moi aussi j'ai bien aimé livre magnifique sublime pour découvrir l'Inde !!!

 
Comment by florinette on 1 novembre 2007 à 15:23

Je suis comme toi, j'ai mis du temps à me décider pour me lancer dans cette lecture et une fois les premières lignes entamées, je n'ai pas pu le refermer sans connaître le devenir d'Akhila !!
Pour l’instant je ne peux pas publier l’article à cause d’un problème d’affichage d’images sur Over-Blog ! :-(

 
Comment by Tamara on 1 novembre 2007 à 19:41

Pour être honnête, je pensais que je n'accrocherai pas... et c'est tout le contraire qui s'est produit ! :-)

 
Comment by sylire on 1 novembre 2007 à 23:17

Bonsoir Stephanie. Merci de ta participation, d'autant plus méritante si tu n'aimes pas les lectures imposées !

 
Comment by Stéphanie on 2 novembre 2007 à 09:53

@Emeraude : malheureusement je n'ai pas vu d'homme caché au club des blogueuses
mais c'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir ce type d'avis

@Amanda et Tamara : les grands esprits se rencontrent toujours ;)

@Gambadou : c'est tout l'intérêt de ces lectures communes

@Caro[line] : bienvenue au club :)
ce livre a déjà une liste d'emprunteur (des amies projettent d'aller en Inde) mais suis certaine que tu trouveras un autre exemplaire à emprunter immédiatement

@Naina : par contre les compartiments pour dames n'existe plus depuis peu

@Praline : j'avoue que même si je me doutais de l'épilogue, je n'ai pas eu cette impression

@Malice : :)

@Florinette : j'ai pu constater que ton problème s'est résolu

@Sylire : merci pour l'organisation du club, le fichier excel est très sympa :)

 
Comment by Anjelica on 2 novembre 2007 à 13:32

Quand à moi, je pense être passée à côté de ma lecture sur la 1ère moitié du livre car j'étais profondément agacée et énervée ! Ensuite, j'ai doucement pris le voyage en cours avec Aklila .
Donc pas un coup de coeur comme pour Luz mais l'envie de relire cette auteure pour me faire une idée plus juste.

 
Comment by mammig on 5 novembre 2007 à 14:57

moi aussi j'ai aimé la lecture de e livre et des vies qui y sont relatées. J'ai voyagé quelques heures au côté de ces femmes et j'ai senti le refus du fatalisme d'Akhila.

 
Comment by akialam on 13 mars 2008 à 23:04

ça y est, il est dans ma PAL... c'est pour bientôt donc

 
Comment by akialam on 13 mai 2009 à 19:57

beaucoup aimé, l'universalité de la condition féminine dans un contexte un peu particulier qu'est la culture indienne!