Philippe Claudel : La petite fille de monsieur Linh

Publié par Stéphanie on dimanche, décembre 09, 2007


Couverture :
C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi.
Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays,
celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort. Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaitre à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Mon avis :
A force d'entendre parler de Philippe et Jean-Philippe, de façon plus ou moins littéraire, je ne pouvais que rajouter ces deux auteurs sur ma PAL.
J'ai donc commencé avec Philippe Claudel et son monsieur Linh.
J'ai apprécie la style dépouillé, tout en douceur de cette belle mais triste histoire. J'avoue que le texte m'a touché plus que raison, puisque je peux le rajouter au nombre, quand même réduit, des livres ayant réussi à me faire pleurer.
L'amitié entre ces deux hommes que tout semble opposer depuis la langue et pourtant avec tellement de points communs est vraiment à découvrir pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait.
La fin surprenante m'a rappelé le cri. Comme dans le roman de Laurent Graff, une certaine impression de calme et de résignation débute le récit qui tout à coup s'accélère dans le dernier chapitre.

Je pense poursuivre directement par le dernier roman de Philippe Claudel :)

13 commentaires:

Comment by Emeraude on 9 décembre 2007 à 09:26

Bon alors il faudrait vraiment que je lise "le cri" !!
Et oui, tu devrais tout de suite lire le dernier !! Je te le prête si tu ne l'as pas ;-)

 
Comment by Caro[line] on 9 décembre 2007 à 14:02

C'est drôle, j'ai exactement la même réaction qu'Emeraude à la lecture de ton article : il faut que je lise Le cri !!!

 
Comment by saxaoul on 9 décembre 2007 à 17:11

Moi, j'ai pas trop accroché à "La petite fille de monsieur Linh" même si je reconnais que c'est un roman de qualité.
Saxaoul
http://saxaoul.canalblog.com/

 
Comment by Anjelica on 9 décembre 2007 à 22:27

Ce livre fut un de mes coups de coeur 2007.

 
Comment by Stéphanie on 9 décembre 2007 à 23:41

@Emeraude : la proposition est notée pour 2008 :)

@Caro[line] et Emeraude : c'est surtout la fin imprévisible qui m'a fait penser au cri, sinon le rapprochement n'était pas évident :)
et oui, vous devez lire le cri :)))

@Saxaoul : il faut de tout pour faire un monde :)

@Anjelica : idem donc :)

 
Comment by Karine (http://moncoinlecture.over-blog.com) on 10 décembre 2007 à 00:40

Je crois que nos impressions vont dans le même sens!! Maintenant, par contre... il faut que je lise "Le cri"!!!!

 
Comment by sylvie on 10 décembre 2007 à 17:10

j'ai beaucoup aimé ce livre bref et profond.

 
Comment by Tamara on 10 décembre 2007 à 19:56

Ah, il faut absolument que je le lise, celui-là ! (et les Ames grises aussi, d'ailleurs !)

 
Comment by yueyin on 10 décembre 2007 à 22:46

Je l'ai emprunté à la bibli mais je ne sais pourquoi je n'arrive pas à le commencer... ce n'est pourtant pas une question de taille... Peut être que j'ai peur de pleureur moi aussi..

 
Comment by amanda on 11 décembre 2007 à 09:33

il est dans ma PAL, et c'est bizarre, je lui tourne autour depuis plusieurs semaines : je le prends, le repose, en commence un autre, le reprend, le repose... comme si j'attendais LE moment..

 
Comment by http://www.leslecturesdeflorinette.com on 11 décembre 2007 à 12:39

Il est dans ma PAL et son tour viendra prochainement !!

 
Comment by Carine on 25 janvier 2008 à 03:04

Après "Les âmes grises", je me devais de lire ce livre tant il m'a été recommandé.
A force de lire de belles critiques sur ce livre, j'avais d'énormes attentes (ce qui est dangereux car on risque ainsi d'être plus facilement déçu) et l'auteur à encore été à la hauteur ( j'ai même pas fait exprès du jeu de mots ) et j'ai été séduite par le style d'écriture légère et simple. Cela augmente de l'intensité à cette triste histoire. Des phrases courtes, des répétitions, un petit livre riche en émotions (moi aussi j'ai eu le larme à l'oeil)

 
Comment by Schlabaya on 1 février 2009 à 19:20

J'ai adoré ce roman, la construction est géniale. Je crois que peu de lecteurs ont deviné la fin (on se console comme on peut !), c'est vrai qu'elle éclaire tout le reste.