Erik Orsenna : Les chevaliers du subjonctif

Publié par Stéphanie on dimanche, septembre 16, 2007

Couverture :
Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l'archipel des Mots, et la revêche Mme Jargonos, l'inspectrice dont le seul idéal est d' "appliquer le programme". Et puis il y a ceux qui ne l'entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme de dangereux opposants... Leur fuite les conduira sur l'île du Subjonctif. Une île de rebelles et d'insoumis. Car le subjonctif est le mode du désir, de l'attente, de l'imaginaire. Du monde tel qu'il devrait être... Après l'immense succès de La grammaire est une chanson douce, Erik Orsenna, académicien hors norme, poursuit son combat en faveur de la langue, non pas en magister, mais en poète, en homme épris des mots et des vastes horizons qu'ils nous ouvrent.

Mon avis :
Après La grammaire est une chanson douce, j'étais pressée de découvrir la suite des aventures de Jeanne et Thomas avec ce second tome nommé Les chevaliers du subjonctif. Emeraude me l'a gentiment prêté, alors double merci (pour m'avoir fait découvrir cette série et pour le prêt) :)

J'ai aimé. Il ne s'agissait pas du coup de coeur du premier opus car le plaisir de la découverte de l'univers n'était plus là. Mais encore une fois avec étonnement, j'ai admiré la capacité d'Erik Orsenna à rendre les règles de conjugaison, pour cette fois, aussi intéressantes et passionnantes. D'autant plus qu'une petite révision n'était pas superflue : bien que je sois une sorte de référence avec mes collègues pour l'orthographe et la relecture des emails, c'est surtout du à leur niveau plutôt qu'au mien que je considère moyen!
Erik Orsenna a encore une fois créé un texte à deux niveaux, aussi bien compréhensible par des enfants que des adultes (le livre est subtilement émaillé de références). J'espère que suite à cette lecture, certains lecteurs se plongeront avec délice dans les oeuvres des écrivains cités. :)

L'avis d'Emeraude, un peu plus nuancé. Pour en avoir discuté avec une fan hier, tu as raison de vouloir tout de même lire le troisième opus, il est bien meilleur...
Affaire à suivre...

Citations :
Je venais de faire connaissance avec l'une des lois régissant l'espèce humaine, dite "loi de la double-crèpe" : plus quelqu'un écrase ceux qui sont en dessous de lui, plus il s'écrase devant ceux qui sont du dessus".

- J'ai toujours cru que plus on aime quelqu'un, plus on doit le laisser tranquille.
- Donc vous n'êtes pas partie à sa recherche?
- Hélas!

5 commentaires:

Comment by bladelor on 16 septembre 2007 à 17:19

Bon, mon commentaire précédent n'a pas été publié, je ne sais pas pourquoi...
Je disais donc que ta critique me donnait envie de lire La grammaire est une chanson douce que j'ai dans ma bibliothèque mais n'ai encore jamais ouvert.

 
Comment by Emeraude on 16 septembre 2007 à 20:22

de rien Stéphanie :-)
Je crois que comme toi, c'est l'effet de non surprise qui m'a déplu dans celui-là.
Mais j'attendrais patiemment la sortie en poche du 3è, surtout si la fan d'hier a dit qu'il était bien meilleur ;-)

 
Comment by nath on 22 septembre 2007 à 09:18

J'ai le 1er tome dans ma PAL, il attend d'être lu depuis 2 ans au moins, hihihi ... Merci pour l'info donné via mon blog ! Bon samedi. Bises

 
Comment by chiffonnette on 22 septembre 2007 à 17:51

Je vais peut-être me laisser tenter... J'avais bien aimé le premier!

 
Comment by amanda on 23 septembre 2007 à 18:42

d'Erik Orsenna je n'ai lu que l'Exposition Coloniale, il y a longtemps. Je vais sans doute me laisser tenter par celui là, puisque que tu le conseilles !