Olivier Adam : Je vais bien, ne t´en fais pas

Publié par Stéphanie on dimanche, mai 06, 2007

Couverture :
Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n'a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l'aime. Rien d'autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu'il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. A son retour de vacances, il n'était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d'explication. Claire croit du bout des lèvres à une dispute entre Loïc et son père. Demain, elle quittera son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portbail. C'est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d'une semaine de congé pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre.

Mon avis :
Je n´ai pas vu le film lorsqu´il est sorti en salle, n´ayant simplement pas envie à l´époque de voir un film triste (qui avait déjà fait pleurer ma maman et des copines :)
Sachant qu´il s´agissait d´une adaptation, j´ai préféré acheter le livre plutôt que le dvd : généralement les livres sont souvent mieux que les films. Mal m´en a pris! Ce livre est déjà un scénario. Tout y est décrit avec minutie, mais sans la moindre grace. Le "pitch" est pourtant beau mais est tellement mal traité qu´il perd tout intérêt au fur et à mesure. Heureusement, le livre est court, ce qui m´a permis de vite le finir au lieu de le laisser de côté. J´espère plus aimer le film...

8 commentaires:

Comment by Caro[line] on 6 mai 2007 à 22:53

Moi j'ai vu le film puis lu le livre. Et j'ai préféré le film ! Mélanie Laurent est une belle découverte et Kad Mera est épatant !

 
Comment by Lilly on 10 mai 2007 à 08:46

Je pensais faire comme toi, je vais peut-être m'abstenir...

 
Comment by Amy on 30 juin 2007 à 12:43

Je ne suis pas d'accord sur l'écriture ! Ce livre est un petit bijou ! Le film et le livre ne sont absolument pas comparable puisque le livre est presque clinique, froid, c'est à nous de créer nos émotions avec nos propres références. Au contraire, le film nous livre tout sur un plateau et l'émotion surgit par le jeu des acteurs. J'ai été bouleversée par le film ET j'ai adoré le livre.

 
Comment by Cécile Qd9 on 14 septembre 2007 à 17:28

Je viens de le commencer (et donc je vais bientôt le finir vu l'épaisseur ;o) ) et j'avoue que pour le moment je ne suis pas emballée... le coup des listes de produits passant en caisse et le montant des emplettes, c'est marrant une fois, deux à la limite mais au delà je ne vois guère l'intérêt que ce soit pour le récit ou sur le plan littéraire.

Il est un peu tôt encore pour me prononcer mais je crains fort de penser comme Caro[line]

 
Comment by Cécile Qd9 on 6 octobre 2007 à 07:21

Je confirme : je pense comme Caro[line] mais en pire : je n'ai pas aimé le livre, très plat au propre comme au figuré.

C'est d'ailleurs la platitude au sens propre qui m'a fait supporter la platitude au sens figuré... heu, c'est clair ce que je dis ?

See U le 13.

 
Comment by Slo on 7 novembre 2007 à 16:14

J'ai adoré le livre qui a été un de mes gros coups de coeur de 2006. Ensuite je suis allée voir le film qui ne m'a pas déçu puisque plutôt fidèle (bien que j'aime bien des fois que les adaptations ciné soient modifiées, si ça me surprend dans le bon sens). Depuis je me suis promis de lire un autre Olivier Adam, je n'ai pas encore décidé lequel.

 
Comment by Miss Alfie on 16 janvier 2008 à 12:20

C'est dingue comment un livre peut provoquer de telles réactions si différentes !
Pour ma part, je n'ai pas vu le film, mais j'avais envie de lire le livre, et je l'ai trouvé fabuleusement impressionnant. Ces descriptions qui vous semblent sans vie m'ont au contraire semblé mettre en lumière le vide dans lequel Claire évolue depuis la disparition de son frère, à quel point des actes anodins du quotidien comblent ce vide...
Après, chacun son style ! ;)

 
Comment by akialam on 13 mars 2008 à 22:58

Pour ma part, je n'ai pas vu le film, mais je dois avouer que j'ai été déconcertée par le style d'écriture, et bien que ce soit le seul "reproche" que j'ai pu faire à ce livre, il est de taille. Tout de même, l'histoire si belle vaut le coup qu'on passe au delà du style.